Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Chanson triste pour aujourd'hui

Chanson triste pour aujourd'hui

Cette chanson d'Elton John "Sorry seems to be the hardest word", je l'ai entendue hier matin sur ma radio locale. Avant d'en trouver les paroles (voir ci-dessous), j'en avais retenu le principal : it's sad, so sad !

Sorry Seems To Be The Hardest Word

What have I got to do to make you love me
What have I got to do to make you care
What do I do when lightning strikes me
And I wake to find that you're not there

What do I do to make you want me
What have I got to do to be heard
What do I say when it's all over
And sorry seems to be the hardest word

It's sad, so sad
It's a sad, sad situation
And it's getting more and more absurd
It's sad, so sad
Why can't we talk it over
Oh it seems to me
That sorry seems to be the hardest word

What do I do to make you love me
What have I got to do to be heard
What do I do when lightning strikes me
What have I got to do
What have I g
ot to do
When sorry seems to be the hardest word

Chanson triste pour aujourd'hui

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

English lesson for today : en avoir marre = to be fed up (with)

English lesson for today : en avoir marre = to be fed up (with)

Marre de SL et des bugs !

Ras le bol et plus qu'assez !

Connectée même pas une minute, et hop !!! déconnectée...

Rallumer l'ordinateur, se reconnecter : environ 5 minutes.

Echanger juste deux phrases en IM, et hop ! rebug !

Et ainsi de suite !

Quand mon professeur d'anglais (qui sur Second Life donnait d'autres leçons ailleurs pendant mes premiers soucis de connexion de la journée) a enfin pu me rejoindre sur une île nommée Mont Saint Michel, nous avons essayé de parler ensemble des différents motifs et différentes façons d'en avoir marre et de le dire.

Mais nous n'avons pas vraiment eu le temps qu'il corrige ma façon de dire" I'm fed up with SL bugs", parce que de nouveau déconnexion, reconnexion, déconnexion : ras-le-bol !

Maintenant bonne nuit, "Good night and sweet dreams", mon gentil professeur de l'autre côté de l'océan et tout au bout du Nouveau Monde, toi qui as neuf heures de décalage avec moi...

English lesson for today : en avoir marre = to be fed up (with)

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Un poème de Clementia : Les modernes solitudes

Un poème de Clementia : Les modernes solitudes

LES MODERNES SOLITUDES

Les soirs de modernes solitudes,

Chacun en face de son écran,

Télé, console ou ordinateur,

Réinvente une vie de fictions :

Des images en trois dimensions,

Ecouteurs rivés sur les oreilles,

Plongeant dans un univers sonore

De rythmiques pseudo-orchestrées,

Coupé du monde, abruti de bruits.

Les modernes solitaires vivent

Entourés d’autres gens solitaires :

Chacun, dans sa bulle virtuelle,

Oubliant son entourage proche,

Le cœur pianotant sur un clavier

Des courriels et des émoticones

Envoie sur téléphone portable

Des mini-messages incroyables,

Code abrégé incompréhensible.

Ainsi les gens ne se parlent plus,

Ne voient plus le quotidien réel,

Se réfugiant dans la dérision

D’un autre vécu artificiel :

Des pseudonymes tarabiscotés

Pour s’inventer des identités,

Illusions d’amour ou d’amitiés,

Tribus à géométrie variable

Vivant le temps d’une connexion.

Mais quelle vie dangereuse !

Chacun se retrouve seul

Dans l’enfer du CyberNet,

Surtout seul dans les soucis.

Les masques et les miroirs

Des fantasmes ou des fictions

Vous font parfois perdre pied.

L’inconnu peut vous piéger

Ou vous déstabiliser.

Alors, même si la solitude

A beaucoup d’attraits incontestables,

Il ne faut pas couper tous les ponts :

Gardez le contact avec vos proches.

Si la fiction et l’imaginaire

Ne sont que miroirs aux alouettes

Qui souvent ne dureront qu’un temps,

La vie, faite de chair et de sang,

Le corps, l’âme et les doux sentiments

Demeurent les seuls biens véritables.

© Clementia

Un poème de Clementia : Les modernes solitudes

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Fin de soirée particulièrement horrible, et début de journée sous le signe des dysfonctionnements

Fin de soirée particulièrement horrible, et début de journée sous le signe des dysfonctionnements

Hier soir sur SL j'ai paraît-il joué le sinistre rôle de "cerise sur le gâteau" pour une personne qui m'est très, très chère et que vous ne trouverez pas sur ce blog. Il ne vient plus lire mon blog depuis quelque temps déjà car les photos de tous les beaux jeunes hommes qui y défilent en ma compagnie l'énervent... Mais voilà la photo de ma fin de soirée une fois qu'il m'eut quitté très, très énervé.

Sur Second Life il existe,paraît-il, des lieux où les résidents s'adonnent à des mises en scènes dignes des plus beaux scenarii sadomaso... Inutile pour moi d'aller me fourvoyer dans de tels endroits alors que le quotidien de ma Second Life suffit à m'apporter les disputes et souffrances que je ne souhaitais pas trouver dans cet univers virtuel.

Bref, sur cette photo on ressent bien l'état de morosité glauque dans lequel j'étais hier lorsque je me suis déconnectée.

Et ce matin, SL en folie fait à son tour des siennes : pas de possibilité d'utiliser les téléports, les lindens du compte qui ne s'affichent pas, et pour couronner le tout on est à peine connecté depuis quelques minutes que la région où l'on se trouve ferme pour maintenance ! Cauchemars quotidiens de Second Life ces temps-ci...

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Seule dans un très beau jardin

Seule dans un très beau jardin

Dans Second Life, il y a énormément de beaux endroits à visiter, beaucoup de parcs et de jardins qui sont autant de régals pour les yeux.
Voici quelques photos qui ne reproduisent qu'imparfaitement la beauté du jardin romantique vers lequel mes pas m'ont menée hier soir...

Seule dans un très beau jardin
Seule dans un très beau jardin

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Au bord de l'eau à Babylone

Au bord de l'eau à Babylone

Avant que Jarod ne se déconnecte pour retourner dans la vie réelle, nous avons encore pris une photo, au bord de l'eau, dans les jardins de Babylone.

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Cartons, inventaire et animations

Cartons, inventaire et animations

Sur Second Life, chaque résident dispose d'un inventaire, sorte de fichier dans lequel il range tous ses objets : vêtements, maquillage, cheveux, animations, achats divers... Au fur et à mesure de notre vie sur SL, nous accumulons un foutoir incroyable, sorte d'inventaire à la Prévert, où une chatte aurait du mal à retrouver ses petits !

Nous disposons d'animations sous forme de scripts que nous pouvons porter sur nous en plus des habits. Cela nous permet par exemple de marcher plus élégamment ou de nous saluer d'une embrassade sans devoir nous poser sur une balle a bisous.

Hier j'essayais de mettre une nouvelle animation sur moi, pendant qu'avec Jarod nous admirions les paysages des jardins de Babylone.

Or, ces animations se présentent sous forme d'un carton qu'il faut d'abord ouvrir à un lieu de SL qui le permet (ce n'est pas à tous les endroits que les propriétaires autorisent l'ouverture des cartons d'inventaire). Ce qui devait arriver arriva ! Babylone n'autorisant pas l'ouverture de cartons, nous nous sommes retrouvés affublés de cette caisse sur nous !

Si ce genre de blague vous arrive, il vous suffit de cliquer droit avec la souris sur vous, puis de choisir l'option "take" ou "détacher" et le carton retournera immédiatement dans votre inventaire. .

Cartons, inventaire et animations

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Une salle de mariages

Une salle de mariages

Sur Second Life, il existe de multiples endroits où les résidents peuvent décider de célébrer une union quand deux avatars se sont trouvé assez d'affinités pour envisager une Second Life en commun.

Ces salles de mariage ont des aspects divers : il y a de petites chapelles, de grandes églises, ou des lieux très romantiques à ciel ouvert. Dans ces endroits, tout est prévu pour faire une belle fête et inviter les amis des deux futurs époux.

Hier était pour moi une journée très bizarre, faite de paradoxes pour le moins douloureux à vivre sur Second Life. Jugez-en plutôt : en une seule journée j'ai essuyé quatre prises de tête, avec quatre de mes grands amis qui manifestement sentaient encore plus la pleine lune que moi.

Au fur et à mesure de la journée, mon moral descendait de plus en plus bas, au fil des engueulades et des inévitables bugs sur SL. Plus la journée avançait, et plus je passais mon temps à me balader en solitaire sur SL entre deux disputes, comme si je sentais venir la prochaine !

Heureusement, sur SL j'ai aussi deux ou trois ami(e)s sincères qui ne se disputent jamais avec moi. Nous sommes les confidents de nos moments de découragement que nous rencontrons chacun à notre tour dans la vie réelle ou dans Second Life. L'un d'entre eux est Jarod, que vous avez déjà pu rencontrer plusieurs fois en photos sur mon blog. Hier il est venu visiter avec moi les jardins suspendus de Babylone. Nous y avons trouvé une salle de mariage, dans laquelle nous avons mimé une cérémonie que ni lui ni moi ne sommes manifestement sur le point de vivre dans Second Life. En voici les images...

Une salle de mariages
Une salle de mariages
Une salle de mariages
Une salle de mariages
Une salle de mariages

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Dolce Vita, un jardin bien romantique

Dolce Vita, un jardin bien romantique

Hier matin, c'est dans le jardin de Dolce Vita que j'ai rencontré Obikuelo, un portugais qui s'exprime bien en anglais (il faut dire que ça tombe bien, car pour ma part je ne suis pas du tout familiarisée avec la langue portugaise).

Nous avons dansé un peu ensemble, puis fait aussi le tour de quelques couples de "balls" animées.

Avec les beaux paysages romantiques de Dolce Vita, je trouve que cela fait de jolies photos.

Dolce Vita, un jardin bien romantique
Dolce Vita, un jardin bien romantique
Dolce Vita, un jardin bien romantique

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

Au club Dernière Danse

Au club Dernière Danse

Hier j'ai revu Peter, un ami danois dont je n'avais pas de nouvelles depuis quelque temps. Je lui ai fait découvrir Dernière Danse, le club que tient à Salzburg l'un de mes amis autrichiens.

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>