Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #gregory lemarchal catégorie

Période de réflexion (11) Sinners Paradise, et La Quête (Grégory Lemarchal)

Au cours de mes promenades méditatives solitaires, le hasard (s'il existe) m'a menée devant un sentier qui grimpait sur une pente très raide mais pourtant verdoyante. L'ascension plutôt laborieuse que j'y fis alors me sembla vraiment très symbolique des épreuves de la vie qui sont censées nous donner des occasions d'évoluer intérieurement.

 

Mais en arrivant au sommet, je me suis rendu compte que très paradoxalement il s'agissait d'un lieu nommé "Sinners Paradise" (Paradis des pécheurs). Bizarrement, il ne s'agissait pourtant pas du tout d'un lieu voué au libertinage ou à d'autres excès. C'était vraiment un endroit presque paradisiaque, quoique fréquenté par beaucoup de monde. Sur une place entourée d'une merveilleuse végétation, j'étais parfois comme caressée par de lumineuses petites étoiles filantes qui passaient en me frôlant... Quand j'essayais d'attraper les étoiles, elles disparaissent.

 

Et c'est ainsi que je pensai alors à une chanson qui est parmi mes préférées, "La Quête" extraite de l'opéra "L'homme de la Mancha" de Jacques Brel (opéra retraçant l'oeuvre littéraire "Don Quichotte de la Manche" de Cervantes).

 

Pour mon plus grand plaisir, j'ai trouvé sur YouTube une video où le regretté Grégory Lemarchal ("la voix d'un ange" trop vite disparu) & Jeremy Amelin interprètent La Quête lors de la finale de la Star Academy.

  La Quête

(paroles et musique de Jacques Brel) 

Ou ma désespérance
Peu m'importe le temps
Peu m'importe mes chances
Suivre l'étoile
Telle est ma quête

D'atteindre l'inaccessible étoile
Tenter, sans force et sans armure,
Aimer, même trop, même mal,
Aimer jusqu'à la déchirure

Partir où personne ne part
Brûler d'une possible fièvre
Porter le chagrin des départs
Rêver à l'impossible rêve

 

Et puis lutter toujours

Sans questions ni repos

Se damner

Pour l'or d'un mot d'amour.

Je ne sais

Si je serai ce héros

Mais mon coeur serait tranquille

Et il s'éclabousserait de bleu

Parce qu'un malheureux

 

Brûle encore

Bien qu'ayant tout brûlé

Brûle encore

Même trop même mal

Pour atteindre à s'en écarteler

Pour atteindre l'inaccessible étoile

(PS : pour être tenu au courant de toutes les publications de ce blog, PENSEZ A VOUS ABONNER A LA NEWSLETTER !)

Voir les commentaires